Blogue

Retour
29 août 2018

L’EEB c’est aussi ça…

Samedi matin 18 août 2018

J’en suis au 32e kilomètre de mon premier marathon à vie. Les jambes sont plus lourdes que jamais, mon énergie inexistante et le goût de tout lâcher sont mes seules pensées. C’est là, au beau milieu d’une piste cyclable de la Gaspésie, que l’histoire d’un entrepreneur-athlète gradué de la cohorte 4 du programme Émergence me traverse l’esprit. Regain d’énergie soudain, je trouve la force de terminer les 10 kilomètres restants et je parviens à franchir cette si convoitée ligne d’arrivée.

Sachant que le demi-marathon de l’EEB approche à grands pas, j’ai décidé de vous raconter l’histoire de cet athlète de la G4 qui m’a inspiré. Une histoire, qui comme plusieurs autres qui ont pris naissance entre les murs de notre école, nous démontre que c’est aussi ça l’EEB…

Samedi après-midi 15 août 2015

Première séance de sport du premier séjour de la G4. Les entrepreneurs-athlètes doivent faire des ateliers physiques en équipe (plutôt difficiles, disons-le). C’est à l’aube de la quarantaine, 20 ans sans faire de sport et faisant osciller la balance à tout près de 200 lbs que le doyen de la cohorte se lance dans les exercices demandés. Son non verbal nous démontre parfaitement que le plaisir n’est pas au rendez-vous et que les prochaines 45 minutes ne seront pas de tout repos. 45 minutes qui lui permettront de faire une énorme prise de conscience.

C’est avec la motivation d’apporter un changement dans sa vie, et probablement avec un peu d’orgueil, que notre doyen retourne à la maison à la fin du premier séjour avec la ferme intention de se reprendre en main. S’inspirant d’un ami proche ayant perdu près de 50 lbs grâce à la course à pied, il décide de prendre exemple sur lui. Après 20 ans sans avoir fait de sport, notre ami décide donc de faire ses premiers pas en course pied sans même se douter de tous les impacts que cette décision aura sur sa vie.

C’est en surprenant toute la cohorte que notre doyen arrive au 2e séjour, sourire en coin, avec un petit quelque chose de différent. Une dizaine de livres en moins, il nous annonce que prendre le temps de bouger et de faire attention à son alimentation sont maintenant deux de ses priorités. L’histoire se répétant de séjour en séjour, entraînant même d’autres athlètes de la cohorte à prendre soin de leur santé, c’est avec un total de 45 lb en moins et avec la médaille du demi-marathon d’Ottawa au cou que notre ami terminera son parcours EEB en mars 2016. Et tout ça, en seulement 8 mois, tout en traversant avec brio d’importantes péripéties qu’il a dû affronter dans sa vie professionnelle.

« Meilleure estime de moi-même, meilleur sommeil, plus productif, plus positif », voici ce qu’il nous répond quand on lui demande quels impacts les saines habitudes de vie ont eu sur sa vie professionnelle et personnelle. Il ajoute même : « et je suis ben moins bougonneux. » De plus, les événements sportifs auxquels il a participé lui ont permis de voyager, prendre du temps pour lui et passer plus de temps en famille.

Commencer à son rythme, augmenter la cadence tranquillement, se donner le droit de prendre des journées de congé, prendre soin de son alimentation, et surtout, le plus important de tout, bouger pour soi et non pour les autres sont les conseils que notre personnage principal a appris au fil du temps.

Est-ce que bouger a été une période éphémère pour lui? Je vous laisse en juger par la liste des exploits sportifs qu’il a accomplis depuis son parcours à l’EEB :

  • Mars 2016 : 1/2 marathon Ottawa
  • Août 2016 : 1/2 marathon Lévis-Québec
  • Septembre 2016 : 1/2 marathon EEB
  • Octobre 2016 : MARATHON Toronto
  • Mai 2017 : 1/2 marathon Lévis
  • Mai 2017 : MARATHON Ottawa
  • Août 2017 : MARATHON Lévis-Québec
  • Septembre 2017 : Relais lac Memphrémagog
  • Octobre 2017 : MARATHON au Vermont
  • Juillet 2018 : Ascension du Machu Picchu au Pérou

Qu’est-ce qui le motive à continuer à bouger? Une partie de lui vous répondra les défis, l’adrénaline et les résultats obtenus. L’autre, l’impact positif qu’il a sur son entourage en devenant un modèle pour plusieurs et le bien-être que tout ça lui apporte.

François Daigle, entrepreneur-athlète gradué de la G4, copropriétaire des Produits RLC, père de famille, mari, ami… bref. Ton histoire m’a permis de trouver de la motivation dans un moment difficile et j’ai la ferme conviction qu’elle le fera pour plusieurs autres.

Merci François!

Parce que l’EEB c’est aussi ça…

Maxime

- - - 

Maxime Mathieu est coordonnateur pédagogique et responsable du sport à l'École d'Entrepreneurship de Beauce. 

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média