Blogue

Retour
18 mars 2014

Portrait d’athlète : Dominic Gagnon, entrepreneur-athlète de la Cohorte 4

À tous les mois, nous vous présentons le portrait d’un de nos entrepreneurs-athlètes du programme Élite de l’EEB. Pour cette chronique, M. Dominic Gagnon, président-directeur général de l’Agence Piranha, a bien voulu répondre à nos questions.

Présentez-nous votre entreprise.

Piranha aide ses clients à connecter avec les consommateurs nomades en utilisant des solutions de marketing alternatives, non traditionnelles, exclusives, ciblées, qui créent un impact important. Notre quotidien? Développer des campagnes innovantes utilisant une multitude d’opportunités: pensez réseaux sociaux, télévision connectée, applications mobiles, coups publicitaires, jeux interactifs, marketing de bouche à oreille, technologies de réalité augmentée, etc. Notre mission? Créer des solutions innovatrices, commercialement performantes et orientées vers l’avenir afin de rejoindre les consommateurs en déplacement. Comptant aujourd’hui plus de 30 employés et des bureaux à Québec, Montréal et Paris, Piranha s’est vu décerné plusieurs prix tels que laJeune entreprise innovante de l’annéeMeilleure gestion des ressources humaines au Québec (Actif humain), Jeune entrepreneur Desjardins et Entreprise visionnaire Infopresse. Nous développons des solutions pour plusieurs clients prestigieux, de grands noms comme Desjardins, Bell, Microsoft, Best Buy, TVA Publications, Bonneville, BMW pour n’en nommer que quelques-uns.

Découvrez l’attitude Piranha et faites partie de l’avenir en visitant lewww.agencepiranha.com ou visionnez notre vidéo http://www.youtube.com/watch?v=NFhe43Ul1aI

Racontez-nous votre parcours entrepreneurial… Un parcours surprenant, qui commence à l’adolescence, n’est-ce pas ?

En résumé, à 14 ans, j’ai fondé ma première compagnie, l’agence Mediatech Communications, que j’ai revendue à l’âge de 16 ans. L’agence comptait trois employés à temps plein. J’étais en même temps président d’une maison de disques et de production de spectacles.

J’ai par la suite quitté le Lac St-Jean pour m’établir à Québec, où j’ai débuté un baccalauréat en communication publique en plus de créer Piranha, au cours de ma seconde année d’étude. Rapidement, l’agence a été reconnue comme la référence dans son domaine. Je suis aussi président de Mozzo Technologies, une société dans le domaine des solutions pour éditeurs mobiles qui compte parmi ses clients Cosmopolitain, le Parisien, Infopresse, BMW Magazine, Télérama et qui s’est associée à Digital Connect, une société spécialisée dans les solutions de technologie pour le domaine du commerce de détail ainsi qu’à Connect&GO une startup dans le domaine des puces RFID et de la haute technologie.

Par ailleurs, je suis membre du conseil d’administration de la Société des communicateurs de Québec et je m’implique socialement dans plusieurs causes, dont Opération Enfant Soleil.

Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à l’EEB ?

L’idée de m’inscrire à l’EEB m’est venue à la suite d’une recommandation d’un entrepreneur-athlète de la Cohorte 2. J’ai rapidement compris que j’avais besoin d’aller me chercher de nouvelles compétences, autant personnelles que professionnelles en plus de développer mon réseau de contacts. La phrase de Nathaly Riverin qui m’a convaincu : «  Dominic, ce sera probablement la première fois que tu vas prendre du temps pour toi! »

Que vous apporte concrètement votre expérience à l’EEB?

Sans aucun doute, l’EEB joue un grand rôle dans l’homme que je suis aujourd’hui. J’ai beaucoup évolué du point de vue personnel, que ce soit par une reprise en main au niveau sportif et de mon alimentation autant que par un changement dans mon comportement, ainsi que le sur le plan professionnel, au niveau de la planification stratégique, de la gestion du capital humain ainsi que dans ma relation avec mon équipe de gestion. Chaque séjour à l’École est une période de remise en question qui me pousse à aller plus loin.. plus vite!

Votre perception de l’École a-t-elle changée entre votre admission et maintenant?

Ma perception de l’École avant l’admission : c’est une école de « gosses de riches » et une nouvelle opportunité pour moi de créer des contacts. Ma perception de l’École aujourd’hui : une opportunité de grandir à une vitesse phénoménale et de changer le cours des choses!

Depuis votre admission en mars 2012, y a-t-il eu des changements concrets dans votre entreprise?

Depuis l’admission, l’entreprise a remporté plusieurs prix, dont le prix du Jeune entrepreneur de l’année. Nous avons aussi vu une belle croissance du chiffre d’affaires, mais, surtout, du bénéfice par une meilleure gestion. Le tout s’est aussi concrétisé par l’embauche de sept nouvelles personnes et une vision beaucoup plus claire de l’avenir.

L’École a-t-elle eu un impact direct sur vos affaires?

Croissance, croissance, croissance, mais surtout une croissance saine et profitable! :)

Quel argument utiliseriez-vous pour convaincre un ami de s’inscrire à l’École?

Généralement, les amis qui m’ont connu avant et pendant l’EEB comprennent très rapidement l’impact de l’École. Sinon, je raconte simplement mon histoire : d’un jeune entrepreneur un peu arrogant, n’écoutant personne, voulant toujours aller plus vite, je suis aujourd’hui un entrepreneur réfléchi, convaincu et à l’écoute de son équipe, ce qui se concrétise par une progression de l’entreprise plus rapide que jamais! Autre point important : l’importance que l’École accorde au développement personnel comparativement aux autres écoles de gestion.

De quelle façon concrétisez-vous vos apprentissages à l’EEB, une fois revenu dans votre entreprise ?

C’est parfois difficile, au retour, de concrétiser les apprentissages. Pour ma part, je partage toujours mon expérience du séjour avec mon équipe. Je prépare toujours aussi une liste d’actions à prendre avant le prochain séjour.

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média