Blogue

Retour
12 juin 2013

Quand le stress de l’entrepreneur devient détresse, par Desjardins

Extrait du magazine Desjardins Entreprises, volume 15, numéro 2, Printemps 2013.

Il faut occuper la chaise de l’entrepreneur pour savoir à quel point les hauts, les bas, les joies et les aléas se succèdent. Avec les zones de turbulence arrive une dose considérable de stress et même, pour certains, la détresse. Comment un entrepreneur bascule-t-il d’un état à l’autre ? Un tour de la question, un portrait des comportements à risque et des conseils d’experts pour prévenir le stress.

Choisir d’être entrepreneur, c’est affirmer une grande tolérance au stress, plus élevée que celle de la moyenne des gens. Lorsqu’il est bien géré, ce stress offre même un carburant incroyable pour relever des défis, favoriser la créativité et exprimer des forces insoupçonnées.

Toutefois, le stress intense et répété a aussi son revers et peut mener au bord du gouffre. C’est alors que tout semble se dérouler en accéléré et que l’entrepreneur peine à suivre le rythme. La pression de l’économie et les humeurs du marché font disparaître le sourire. La vision de l’entreprise devient obscure. Le stress qui auparavant était une source de stimulation prend le dessus et forme une spirale descendante.

L’entrepreneur se retrouve alors dans un sentiment d’isolement, même s’il évolue dans un environnement collaborateur. À force de revers, d’incertitudes, de préoccupations et de contraintes, il perd le cap et ses repères pour surmonter cet état de détresse. Aurait-il pu réagir avant ? Oui, dans la mesure où il pouvait s’attarder aux signes précurseurs.

Les manifestations du déraillement

Chez les entrepreneurs fragiles, il existe des dénominateurs communs. Les signes les plus flagrants apparaissent lorsque la personne arrête de prendre soin d’elle, ne bouge plus, s’alimente mal et compense sa fatigue par la caféine et d’autres substances stimulantes. Il en découle des problèmes de sommeil et de digestion.

Certains entrepreneurs en détresse se mettent tout à coup à s’enfermer dans leur bureau et à éviter les autres lors de la prise de décisions. D’autres vont faire tout le contraire en ne décidant plus rien sans consulter une vingtaine de conseillers.

Un autre type de déraillement consiste à se méfier de tout et de tous. Enfin, le dernier facteur concerne la perte d’intérêt qui amène l’entrepreneur à se former une carapace jusqu’à devenir insensible à ses passions. Du stress à la détresse, l’entrepreneur adopte une attitude téflon et se déconnecte de ses émotions.

Les situations stressantes : le lot des entrepreneurs

Les entrepreneurs connaissent des situations de remous et d’agitation qui perturbent leur quotidien.

Parmi les stress négatifs, notons entre autres, la peur de l’échec, la prise de décision importante comme l’acquisition d’une entreprise, la perte d’un gros client ou des situations conflictuelles qui opposent des employés et pour lesquelles l’entrepreneur doit intervenir.

Et ces situations sont bien souvent accentuées dans le cas des entreprises familiales, où s’ajoute un lot d’émotions engendrées par les relations complexes entre les membres de la famille.

Trois conseils pour éviter la crise

  1. Maintenez une saine hygiène de vie. Une bonne alimentation, un sommeil de qualité, de l’activité physique et des périodes de ressourcement sont essentiels.
  2. Veillez à bien vous entourer sur le plan professionnel et personnel. Il vous faut un réseau de soutien distinct qui tisse un filet de sécurité pour chaque sphère de votre vie.
  3. Demeurez connecté sur vos intérêts et vos talents. Être entrepreneur est une facette, mais l’aventure sera plus facile à vivre si vous aimez fondamentalement ce que vous faites. À n’en pas douter, le fait de déployer des efforts juste pour obtenir des résultats financiers ne suffit pas. Aimer son travail, rend le stress plus facile à encaisser.

Pour en savoir davantage, lisez le dossier complet paru dans le dernier numéro du magazine Desjardins Entreprises. Vous y trouverez des citations de Mme Nathaly Riverin ainsi que les recettes antistress de six athlètes de l’EEB.

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média