Blogue

Retour
2 avr. 2014

Portrait d’athlète : Sylvie Myre, entrepreneur-athlète de la Cohorte 5

À tous les mois, nous vous présentons le portrait de l’un de nos entrepreneurs-athlètes du Programme Élite de l’EEB. Pour cette chronique, Mme Sylvie Myre, présidente de Voyages à Rabais, a bien voulu répondre à nos questions.

Présentez-nous votre entreprise

Voyages à Rabais est le premier liquidateur québécois de forfaits vacances. Notre mission est de proposer toujours la meilleure offre sur le marché, c’est 100% garanti ! Notre réputation s’est développée au fil des années pour ainsi devenir LA RÉFÉRENCE des voyageurs québécois en matière de voyage. Notre site internet est consulté par plusieurs milliers de visiteurs chaque jour et ceux-ci profitent des multiples outils et sources d’information mis à leur disposition pour bien préparer leur prochain voyage. Que ce soit pour une réservation en agence, par téléphone ou par le biais de notre site internet, notre équipe de plus de 50 professionnels s’affaire à offrir chaque semaine un service à la clientèle d’excellente qualité. Au fil du temps, ce sont nos garanties conjuguées à la meilleure offre sur le marché qui a permis à Voyages à Rabais de devenir la référence qu’elle est aujourd’hui.

Présentez votre parcours

Issue d’une famille de 4 enfants, pas du tout prédestinée à l’entrepreneuriat, j’ai occupé plusieurs postes différents, presque toujours dans des milieux non traditionnels. J’avais une attirance pour les bottines de travail! J’ai ainsi été en assurance qualité chez Good Year Canada, en formation chimie et pétrochimie et opérateure de centrale nucléaire. Un jour, j’ai rencontré un homme. On a bâti un projet ensemble, une entreprise, afin qu’il puisse s’établir dans la même ville et maison que moi. Tout en conservant mon emploi chez Hydro Québec, je me suis un jour retrouvée à diriger une consultation de clients prêts à partir en voyage, en remplacement d’une conseillère débordée que j’ai voulu aider. C’est là que tout a commencé… Je me suis découvert un talent de persuasion. J’ai creusé un peu plus et je me suis découvert un talent de création, de gestion et d’organisation.

J’ai pris quelques années sabbatiques, question de confirmer mes découvertes, et je me suis lancée à l’aventure officiellement en 2005… En 2009, j’ai acquis la division autocars de l’entreprise puis, en 2010, la division à rabais.

Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à l’EEB?

Même si les affaires vont très bien, j’ai toujours eu le sentiment d’avoir été aspirée par le vide… J’ai un petit sentiment qu’il me manque des connaissances pour être en parfait contrôle de la situation. J’ai tôt fait de découvrir que tout le monde a ce même sentiment à un moment ou à un autre.

Que vous apporte concrètement votre expérience à l’EEB?

L’EEB, c’est une réunion de bouillons d’énergie, d’idées, d’expériences, de conseils, de techniques, d’outils…. C’est le nectar des affaires. EEB, c’est le contact avec les émotions, avec les 3 aspects de l’équilibre : un esprit sain dans un corps sain évoluant dans une saine entreprise.

J’imaginais l’EEB comme une institution très rectiligne, avec des exigences bien précises et de très hauts standards à atteindre le tout dans un cadre froid. J’ai été agréablement surprise de constater la chaleur qui se dégage à l’École, le respect, le partage, la confidentialité, l’humilité et la facilité à communiquer, la richesse des propos et des échanges de chacun des membres. Ici, on est en famille!

Votre perception de l’École a-t-elle changée entre votre admission et maintenant?

Il y a eu plusieurs changements : des prises de conscience, de l’exercice, du recul, de l’introspection, des mesures mises en place, une meilleure compréhension de différentes situations… Le simple fait de savoir que j’ai les outils qu’il me faut fait toute la différence dans mon approche vis-à-vis diverses situations vécues en entreprise et ailleurs… Aujourd’hui, je sais et je peux même prédire ce qui m’arrive!

Argument: Je leur affirme que c’est le plus bel investissement en formation de ma vie! Même si c’est vrai, cela n’a pas toujours l’impact que je voudrais que ça ait… Je dis surtout, quand je sens vraiment que l’EEB fera une différence significative dans la vie de la personne et que la personne est prête : « Tu sais, je crois tellement en l’EEB que je suis prête à te financer pour que tu t’y inscrives. » J’ai d’ailleurs déjà offert une bourse de 5 000 $ à un jeune entrepreneur de ma région… Il ne lui reste qu’à décider de la date d’inscription.

Depuis votre admission, y a-t-il eu des changements concrets dans votre entreprise?

Définitivement. Dans la structure, dans l’approche, dans la résolution de problèmes, dans la négociation, dans la mesure du marché, sur ma santé, ma vie de famille, ma connaissance de moi… Partout :-)

L’École a-t-elle eu un impact direct sur vos affaires?

Je concrétise à tous les jours ce que j’ai appris à l’EEB. J’ai des affiches sur mes murs, des phrases, des raccourcis, la pile de cartables de mes notes de chaque module, des objectifs que je me fixe à chaque module et que j’implante dans mon entreprise… Ma façon d’aborder les situations a changé et j’en perçois les bénéfices. Ma fille joindra les rangs de mon entreprise en juin prochain et l’une des conditions pour gravir dans l’entreprise est de suivre le Programme Élite de l’EEB.

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média