Blogue

Retour
9 avr. 2015

Le bonheur selon Madame Carmen - Tranche de vie #1

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, le bonheur, c’est important. J’espère avoir la chance de vivre une vie remplie de joie et d’amour, qui me permettra de m’épanouir.

Et c’est lorsque j’ai eu la chance de discuter avec Madame Carmen que je me suis rendu compte que peut-être je cherchais trop loin pour le bonheur. Elle m’a décrit ce qui la rendait heureuse, et sa simplicité et son humilité m’ont touché.

J’ai compris pourquoi ses clients l’appelaient le petit bonheur beauceron

 

Le bonheur selon Madame Carmen

« Pour moi, c’est un bonheur de donner du service et de faire plaisir aux gens en les surprenant. Si un client a une petite demande extra, je l’aime encore plus, car je peux m’en souvenir et le surprendre la prochaine fois qu’il viendra à l’EEB! C’est les petites attentions comme cela qui font la différence.

J’ai été inspirée par mon père : il adorait faire des surprises à ma mère. Toute jeune, je me rappelle lorsqu’il déplaçait des montagnes pour lui faire plaisir. Un matin, il a regroupé mes frères et sœurs et moi et il nous a dit qu’un nouveau poêle allait être livré pendant la journée : ma mère aurait la surprise à son retour. Nous avons cuisiné, mis la table pour 12 et lorsque ma mère est arrivée, le souper était prêt et son nouveau poêle était encore chaud! Je voulais, et j’aimais, suivre l’exemple de mon père.

Une journée, c’était la traite des vaches. Mon frère s’occupait des plus turbulentes, alors que moi je trayais les plus calmes, tout en essayant de ne pas défaire mes cheveux. Lorsque mon père et ma mère s’apprêtaient à partir pour accomplir la tâche, nous les surprenions en leur disant que tout était fait! Même chose avec le lavage : mes sœurs et moi lavions, séchions et rangions les draps, les vêtements et les nappes lorsque ma mère était absente. Quand elle nous appelait pour faire le lavage, nous la surprenions en lui montrant les draps propres dans les armoires.

C’est cela qui me rend heureuse. J’aime les détails, j’aime me rappeler qu’un entrepreneur-athlète aime sa tisane avec du citron, ou qu’il préfère un vin rouge plus corsé. J’adore aller porter le drink dans les mains de la personne, me rappeler que Madame Jennifer aime son cocktail au litchi, bref être attentionnée aux besoins des entrepreneurs-athlètes…

S’occuper des autres, ça nous apporte autant sinon plus que s’occuper de nous. 

Et aimer ce qu’on fait, c’est un bonheur incomparable. J’aime mon emploi. Je me lève le matin, je vais m’amuser, et je vais faire quelque chose que j’aime. Travailler c’est être esclave… Aimer ce qu’on fait change tout.

Donner un peu de nous pour rendre les autres heureux, c’est ça le bonheur, et c’est cela qui me rend heureuse.

Ça me valorise, ça m’épanouit et je dis merci pour tout aux entrepreneurs-athlètes. Ils pensent que je leur apporte beaucoup, mais ils m’apportent autant. Tout ce qu’ils m’ont offert, la gentillesse, les paroles, les cadeaux, les amitiés, les confidences, les conseils, les compliments… Je ne pensais jamais recevoir autant dans ma vie. 

Alors je vous dis merci et je vous souhaite à vous aussi de trouver une carrière, une vocation, qui vous rendra heureux. »

C9-S4 740

...

Restez à l'affût et suivez la chronique de Madame Carmen!

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média