Blogue

Retour
17 oct. 2016

Les impacts de la formation EEB dédiée aux professionnels de la santé selon Léna Mardelli, physio et proprio de cliniques

Léna Mardelli est une femme accomplie, pétillante et facile d’approche. Diplômée en physiothérapie, elle est, avec 9 associés, copropriétaire de 20 cliniques regroupées sous la bannière Cliniques Physiothérapie Universelle. Elle a également osé une formation hors-norme en se joignant à la toute première cohorte du Parcours Leaders en Services Santé EEB. On a voulu savoir pourquoi.

 

Question #1 - Léna Mardelli, pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire au Parcours Leaders en Services Santé ?

Je suis dans le domaine de la santé, dans un pays où, culturellement et traditionnellement, c’est le gouvernement qui dirige cette « industrie », qui établit les processus, qui prend pas mal tout en main, en fait.

C’est sans doute pourquoi, comme pas mal tous les professionnels de la santé, mes études et les connaissances que j’y ai acquises ont toujours tournées autour de la science.

 

Readaptation Universelle _logo

 

Quand la première Clinique Physiothérapie Universelle a ouvert ses portes, il y a 30 ans, il n’y avait rien de comparable dans le marché sur lequel on aurait pu s’appuyer. Pas de cliniques privées en physio. Pas de modèles à suivre. On a dû fonctionner à tâtons, par essais/erreurs, mes associés et moi. En plus, on n’avait aucune formation en gestion. On ne savait pas ce que c’était d’entreprendre, mais on avait  sûrement la fibre entrepreneuriale – le «calling»  - puisque nous avons persévéré. (Rires)

Lorsqu’on nous a présenté cette formation faite pour des professionnels qui portent aussi le chapeau de gestionnaire, on s’est dit, trois de mes associés et moi, que c’était ce dont nous avions besoin. Décider à 10, ce n’est pas toujours évident. On manquait de structures. On manquait de vision.

Je me rappelle, quand j’ai entendu le témoignage de Martin Cousineau, de Lobe, je l’ai tellement trouvé inspirant, je me suis dit «C’est ça! Je veux apprendre de cet homme-là!» 

Question #2 - Et jusqu’à maintenant, la formation répond à vos besoins ? Aux idées que vous vous en étiez faites au départ ? 

Oui et non ! (Rires)

En fait, je me suis dit avant de commencer mon Parcours. «Là, je vais devenir organisée!» Puis, en compagnie de Patrick Fafard, Dany Lessard et Daniel Pratte, les associés qui ont sauté dans l’aventure avec moi, nous avons fait le 1er Module «Se connaître pour mieux performer», et j’ai compris que ce n’était pas réaliste.

Ce 1er module a été marquant pour nous tous, car on a chacun compris quelles étaient nos forces et celles des autres. On s’est rendu compte, que notre idée de départ n’était pas la plus efficace, car on voulait tous travailler nos faiblesses.

Maintenant, quand on se divise les tâches et les projets, on a une toute autre approche. Cela nous a permis de mieux distribuer les responsabilités. Et aussi, de sortir de notre égo, quand on se rappelle l’un l’autre en réunion « Ce serait peut-être mieux que ce soit quelqu’un d’autre qui s’occupe de telle affaire. Toi, c’est pas ta force. » Ça ne sonne pas comme un reproche, ce n’est pas insultant puisque nous sommes tous plus conscients de nos talents naturels. Aussi, quand on débute un nouveau projet, on essaie d’avoir tous les profils autour de la table pour bien l’envisager sous tous les angles.

Vraiment, ça nous a donné un bel air d’aller. Un renouveau dans notre travail d’équipe. En plus, nous avons tous choisi des 24h EEB à la carte différents. Ça multiplie nos apprentissages, car nous avons instauré un rituel de partage avec tous les associés à notre retour. J’ai eu la chance d’assister au 24H sur la Prise de décision avec Marc Dutil. Wow! J’en ai retiré des apprentissages puissants qui m’habiteront toute ma vie. Ceux partagés par mes collègues à leur retour aussi. Un 24H EEB, ça change les vieux paradigmes.

Question #3 - Croyez-vous que le modèle pédagogique et l’approche de l’EEB conviennent aux professionnels ? Est-ce que ça répond à vos besoins ?

Honnêtement, au départ, ça surprend. On est tellement habitués à apprendre dans des livres. On est tellement pris dans le modèle « J’écoute un expert qui transmet une multitude d’informations au groupe ».

À l’École, toute l’équipe, les entrepreneurs-entraîneurs (enseignants) et les entrepreneurs-athlètes (étudiants) veulent te connaître TOI. Savoir qui tu es, TOI.  Pour apporter à chacun ce dont il a réellement besoin. Pour que chaque personne puisse ajuster son tir. En fonction de ce qu’on est. Chacun dans notre unicité, nos forces, nos talents et où notre entreprise est rendue. Et, ÇA, franchement, c’est extraordinaire.

 

Merci, Léna Mardelli, pour ce partage authentique. L’an dernier, l’EEB a développé et lancé deux parcours pour des secteurs d’industrie spécifiques : la santé et la techno. Vous interviewer alors que vous êtes à mi-parcours de votre formation et écouter les témoignages  des entrepreneurs-athlètes des 2 cohortes pionnières nous confirme que les besoins sont réels et que l’École peut y apporter une contribution porteuse d’avenir.

 

Pour en savoir plus sur le Parcours Leaders en Services Santé EEB, visitez cette page.

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média