Blogue
Retour
31 mars 2017

À la suite du budget Leitao, voici la position de l'EEB

Manny Fortin

À la suite de la sortie du budget provincial et des annonces du gouvernement d’investir dans des initiatives entrepreneuriales telles que l’École des entrepreneurs de Montréal et leurs nouvelles écoles régionales, nous avons reçu bon nombre de questions de journalistes et du public. 

  • Que pensez-vous de toutes ces écoles qui vont ouvrir? C’est de la compétition, non?
  • En quoi ces écoles sont différentes de la vôtre? 

L'École d'Entrepreneurship de Beauce (EEB) ne pouvait passer outre cette opportunité de clarifier sa position et son opinion face à ces questions. Donc, les voici : 

Que pensez-vous de toutes ces écoles régionales qui vont ouvrir? C’est de la compétition, non?

Non, ce n’est pas la compétition. L’École des entrepreneurs de Montréal prévoit ouvrir 4 écoles régionales sous peu, quelle belle nouvelle! Cette école, avec qui nous avons une réelle complémentarité, voire une complicité, accompagne les entrepreneurs en devenir et les entrepreneurs qui débutent. Elle les accompagne dans leurs premiers pas, dans le savoir-faire et les bonnes pratiques, afin d’en faire des entrepreneurs aguerris dans quelques années.

L’EEB pourra accueillir ces entrepreneurs, quelques années plus tard, afin de leur permettre de prospérer et de continuer à réussir. Ils auront un savoir-faire intéressant et nous les aiderons à développer leur intelligence entrepreneuriale, c.-à-d. l’ensemble de leur savoir-faire, mais aussi de leur savoir-être, pour propulser leur entreprise et devenir des présidents d’envergure.

L’EEB n’accompagne pas les entrepreneurs en démarrage. Nous accompagnons les entrepreneurs en affaires depuis plusieurs années. Nous avons pleinement confiance en ces initiatives en démarrage qui sauront stimuler l’entrepreneuriat à la source et créer de nouvelles entreprises à fort potentiel dans quelques années. Nous sommes là et nous serons encore là pour eux!

En quoi ces écoles sont différentes de la vôtre?

Point à clarifier, il y a beaucoup d’écoles et d’initiatives qui portent le nom «école» et «entrepreneuriat» ou «entrepreneurship ». On ne se le cachera pas, l’entrepreneuriat, c’est le buzz en ce moment!

Dans tout ce mouvement, où l’EEB se situe-t-elle?

  • La plupart de ces initiatives sont dans le démarrage d’entreprises, à proximité de leur clientèle (régionale) et sont importantes pour notre économie.
  • L’EEB est une école qui tend la main aux autres initiatives afin de créer des ponts pour accompagner les entrepreneurs de toute origine et à tous les moments de leur parcours de vie. Que ce soit les femmes, les entrepreneurs technos ou sociaux, les regroupements d’entrepreneurs, les associations sectorielles, nous travaillons dans l’ouverture et dans la complémentarité pour le bien de nos entrepreneurs québécois.
  • L’EEB est une École Nationale, qui accueille des entrepreneurs de partout au Québec, même du Canada. Elle ne se limite pas à une initiative régionale. D’ailleurs, 53% de nos entrepreneurs-athlètes (étudiants) proviennent de l’Ouest du Québec, 46% le l’Est, 1% des autres provinces. Toutes les régions du Québec sauf une sont présentes chez nous. On peut donc dire que l’EEB, c’est aussi l’école d’entrepreneurship du Québec. 
  • L’EEB, ce n’est pas du savoir-faire théorique, c’est du vécu, de l’expérience, des erreurs, des bons coups, beaucoup d’émotions, de la bouche même de ceux qui les ont vécus. C’est du partage de la vraie vie de l’humain derrière l’entrepreneur, celui en quête de succès en maintenant un fragile équilibre. C’est l’intelligence entrepreneuriale dans toutes ses dimensions.
  • L’EEB est un modèle unique et un lieu de convergence du savoir et de l’expérience entrepreneuriale au Québec. La clé de notre succès: l’engagement personnel de la communauté d’affaires de toute la province. Soyons fiers et incitons le Québec tout entier à s’approprier son École!
  • Enfin, l’EEB s’inscrit dans le Parcours de vie de l’entrepreneur, à des moments précis de sa vie. Des enjeux, il y en a d’autres avant nous et après nous. Notre désir le plus profond est qu’un chef ne cesse jamais d’être curieux, d’apprendre et de s’abreuver là où il sent qu'il est juste de le faire, selon son besoin. L’EEB est unique, à un moment donné dans la vie de l’entrepreneur, c’est un passage important (dire incontournable serait prétentieux!), mais nous ne sommes pas seuls à vouloir le meilleur pour nos entrepreneurs québécois.

 

Toute initiative en entrepreneuriat qui démontre une rigueur dans son développement et son déploiement mérite du support. Nous avons tous un objectif commun de contribuer à la prospérité du Québec; les chemins sont peut-être différents, mais l’objectif demeure commun. Nous avons une responsabilité de cultiver notre savoir et notre intelligence entrepreneuriale, démarrer, faire croître et rendre pérennes nos entreprises. C’est le moteur de notre économie, ce qui nous permet de voir grand comme société. Toute annonce d’une action sérieuse qui peut contribuer à cet objectif est une bonne nouvelle en soi.

Alors, célébrons! 

 

À propos de l'auteur

Valérie Parent

Valérie Parent

Valérie Parent est directrice du rayonnement à l’École d’Entrepreneurship de Beauce. Avec ses vingt années d’expérience en commercialisation et en développement des affaires, elle permet à l’EEB de rayonner partout au Québec et au Canada.

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

banquenationale-2d.png

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

Spektrum média