Blogue

Retour
12 juil. 2019

L’expérience de Jérémy au camp CEED

Maude St-Pierre

Un peu de son histoire

Jérémy est un jeune entrepreneur de 20 ans. Le sport était une grande partie de ses passe-temps et il n’avait aucune idée vers où son parcours allait l’emmener. L’entrepreneuriat était seulement présent dans son parcours scolaire, mais encore très embryonnaire dans son cheminement professionnel. «J’étais une personne très très introvertie. Étant plus jeune, j’avais de la difficulté à savoir où je voulais aller et surtout, comment communiquer avec les autres.» Sans vouloir utiliser le terme «typique», Jérémy était comme plusieurs jeunes de son âge, un peu indécis quant à son parcours professionnel.



Le CEED 

«J’ai entendu parlé du CEED à l’école, par le biais d’un ami et je me suis dit pourquoi pas?» Étant adolescent, Jérémy s’est un peu perdu à travers son parcours et c’est sa vraie couleur qui lui a permis de voir l’aventure comme une opportunité et de sauter sur celle-ci. Étant beauceron, l’École avait une signification assez puissante pour lui et il se dit que ce camp pourrait lui permettre d’en connaître un peu plus sur sa personnalité et sur l'entrepreneuriat en général. «Ce fut tellement révélateur pour moi.» dit Jérémy, «Je ne m’attendais pas à y être autant déstabilisé et à apprendre autant sur moi-même. Ce n’est pas nécessairement les activités ou encore les gens qui nous déstabilisent, mais nous-même, nos propres réflexions et constatations...»

 

«C’est un masque que j’ai laissé tomber en participant au CEED. Tu te sens complètement nu en ce qui concerne tes sentiments.» Jérémy nous confie qu’il a dû apprendre à se dire les vraies choses et à confronter la réelle facette de sa personnalité qu’il tentait de cacher. Savoir exactement où on est, qui on est et ce qu’on a à travailler. 

 

«Oui c’est un camp qui te permet de développer tes compétences entrepreneuriales, mais c’est un camp qui permet d’en connaître plus sur ses passions et son identité. Un camp qui porte à la réflexion. Le petit stress de ne jamais savoir ce qu’on va faire se transforme vite en fébrilité et nous fait voir qu’il ne faut pas avoir peur de l’inconnu.» 




Ses apprentissages

«Tu dois passer par dessus tout ce que les gens pensent pour aller vers où tu souhaites aller. Vers ce que tu es comme personne. Il faut embrasser l’inconnu. J’ai appris que la zone d’inconfort est la zone d’apprentissage et il faut savoir s’en servir.»  Du haut de ses 20 ans, Jérémy est sûr qu’il a tout pour réussir et se fait davantage confiance. Il sait qu’il a du chemin à faire, mais ça ne lui fait pas peur. Il souhaiterait que tous les jeunes de son âge puissent se découvrir rapidement et vivre à 100% toutes leurs passions. 



Post-CEED 

«Tu as besoin de te comprendre toi même si tu veux travailler avec les autres. La semaine suivant le CEED, mes communications avec les gens ont différentes. Je voyais des détails chez les gens que je ne voyais pas avant et je commençais donc à analyser et à comprendre les gens autour de moi. Suite à cette semaine un peu chamboulante, je me suis mis à poser des actions concrètes. Je n’ai pas eu peur de me lancer dans l’inconnu.»



CEED 1 versus CEED 2 - Pourquoi répéter l’expérience?

«Quand tu vois les progrès que tu as faits dans ta vie personnelle et professionnelle, ça t’intrigue. On évolue, mais on a toujours quelque chose à apprendre et on vit les activités de façon plus profonde. On a déjà une compréhension de soi-même, mais on approfondit encore et encore. On apprend des leçons énormes qui vont être utiles pour le restant de ses jours.»  

 

Le témoignage de Jérémy est profond et on peut voir qu’il a grandi suite à son séjour au camp CEED. Merci énormément pour ton beau témoignage Jérémy!




À propos de l'auteur

École d'Entrepreneurship de Beauce

École d'Entrepreneurship de Beauce

Lancée officiellement en septembre 2010, l’EEB est la seule école qui se consacre à la formation des entrepreneurs. En 5 ans, plus de 100 entrepreneurs de haut niveau ont accepté de venir y transmettre leur expérience de vie. L’EEB peut également compter sur plusieurs partenaires, dont la Banque Nationale, le Mouvement Desjardins et la Caisse de dépôt et placement du Québec, ainsi que sur l’appui de nombreux entrepreneurs de sa région et du Québec inc. L’EEB vise à être un acteur de premier plan pour la prospérité du Québec, un entrepreneur à la fois.

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média