Blogue

Retour
3 févr. 2020

Le bonheur de redonner: les athlètes de la C16 amassent 115 000$ pour faire pousser l’entrepreneuriat à Lévis

J’ai rapidement compris le sens de donner au suivant à l’École d’Entrepreneurship de Beauce.

Dès mon premier séjour dans les murs de cette école magique, l’entrepreneur entraîneur Jean Laflamme, président de Meubles South Shore, remettait des meubles à plusieurs familles dans le besoin de la région.

Depuis, j’apprends toutes les semaines des histoires merveilleuses, qui touchent de près ou de loin notre communauté.

En janvier a eu lieu le projet communautaire de la cohorte 16 (C16).

Dans le but de transmettre la vision de l’implication sociale aux entrepreneurs-athlètes, chaque cohorte du programme Élite réalise un défi communautaire dans son parcours.

---

« Il y avait une vibe exceptionnelle. Les gens se sentaient comme en famille. Il y avait comme une aura d’amour. »

C’est ainsi qu’Éric Blondeau, athlète de la C16, m’a décrit la soirée-bénéfice que sa cohorte a organisée, au profit de l’École Notre-Dame de Lévis.

Leur objectif était d’amasser 100 000$ pour leur projet.

Ils sont rendus à 115 000$ aujourd’hui, grâce entre autres à cette soirée bénéfice.

Et la C16 vise un nouvel objectif de 150 000$ d’ici la fin du projet. Elle compte bien y parvenir!


---

L’école Notre-Dame de Lévis se situe au coeur d'un quartier dont l'indice de défavorisation est sous la moyenne.

Et la cour d’école, surtout composée de béton et d’asphalte, a besoin d’amour.

Dans ce quartier, il n’y a aucun îlot vert.

Le projet de la C16 est de décloisonner la cour pour en faire un parc de quartier. Entre autres, les gens du centre d’hébergement pour personnes âgées, voisins de l’école, pourront en bénéficier directement.

Et puis, il y a le volet entrepreneurial à l’école qui a poussé la C16 à investir dans la jeunesse qui créera la société de demain.

Les jeunes devront faire pousser des fruits et légumes dans des jardins aménagés à cet effet. Ce sont eux qui devront faire pousser, récolter, décider comment ils vont distribuer les fruits et légumes et gérer les sous.

Vont-ils utiliser ces sous pour financer d’autres projets? Pour financer des voyages pour les élèves? La décision leur revient. Les revenus serviront à alimenter les prochains rêves qu’ils auront!

---

Éric parle de sa cohorte avec des étoiles dans les yeux.

Il explique que tout le monde, sans exception, a mis la main à la pâte pour ce défi. Que ce soit pour la recherche de commanditaires, l’organisation de l’événement ou la vente de billets, chacun y a mis de l’énergie.

« On était très soudés avant le défi, mais là, on l’est encore plus. C’est vraiment exceptionnel ce qu’on vit, tout est très WOW! »

La cohorte a réussi à vendre plus de 500 billets pour cette soirée bénéfice avec un spectacle unique de Gregory Charles.

---

Selon Éric, ça devrait être un devoir, une obligation, de redonner.

« En tant qu’entrepreneur, on est tellement chanceux d’être né en pleine santé, avec tous les moyens qu’on a. J’invite tous ceux qui ne s’impliquent pas auprès de leur communauté à essayer de le faire. Voyez ce vous éprouvez à redonner. Je vous parie qu’après, vous n’arrêterez pas!»

Prochaine étape dans ce projet: aider à la construction de la cour, dès que la neige aura fondu!

Crédit photo: Audet Photo

À propos de l'auteur

Marie-Pierre Guignard

Marie-Pierre Guignard

Marie-Pierre est coordonnatrice marketing numérique et communauté. Elle vous fera vivre l'EEB au travers de ses récits!

Commentaires

comments powered by Disqus

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média