Prendre conscience de soi avec Yves Plourde

Copié
Photo pour blogue

Si on vous disait que votre personnalité était un outil de base que vous pouvez mettre à profit, nous croiriez-vous ? Pour les sceptiques, nous avons discuté avec Yves Plourde, coach à l’EEB, pour bien saisir l’importance de se connaître afin d'interagir dans son environnement avec les autres.

Une personnalité, c’est quoi ?

D’abord, il faut comprendre que notre personnalité est notre outil. Chaque personne possède une série de filtres avec lesquels elle perçoit la réalité. Tout le monde a donc sa propre vision et il est essentiel, quand on veut communiquer, de tenir compte de cette distorsion.

Sachez que prendre conscience des différences de chacun facilite grandement ses relations interpersonnelles. Comme chef, on peut choisir d’avoir raison ou de vouloir des résultats. En restant fermé dans son propre point de vue, un leader risque de ne pas combler ses attentes et d’engendrer des conflits. Par contre, si celui-ci vise l’atteinte de ses résultats, il devra assumer que son opinion en est une parmi tant d’autres.

La base de la connaissance de soi, c’est de bien comprendre l’outil qu’on a en main. L’humain, lorsqu’il a une mauvaise connaissance de sa personnalité, il se compare et il veut être crédible aux yeux des autres. Plus on se connaît, plus on comprend nos forces et plus on est capable de s'entourer de gens complémentaires. Il faut pouvoir se demander: « Ai-je le bon outil pour accomplir le travail que je dois réaliser? »

Un pour tous et tous pour un

Comprendre sa personnalité débute avec un travail sur soi-même, mais modifie aussi son rapport à l’autre. Pour bien communiquer, il faut identifier ses limites et établir ses attentes. D’abord pour prendre soin de soi et pour éviter de se perdre dans les besoins des autres.

L’inverse peut mener à l’épuisement professionnel. Un travail qui n’est pas aligné avec sa personnalité, avec un rythme qui ne correspond pas à sa vitesse personnelle, risque de nous mener tout droit vers une surcharge qualitative. Notre rôle doit s’accorder avec qui on est. Plus on travaille en ce sens, plus on est heureux et productif.

Quand personnalité rime avec rentabilité

Bien se connaître a aussi un impact sur la rentabilité de son entreprise. En découvrant ses talents, ce dans quoi on excelle, on ajoute une dimension efficiente. Il sera toujours possible de réussir avec un outil moins adapté, mais le travail demandera plus d’énergie. Imaginez construire une maison avec seulement un tournevis et des clous…

En mettant sa personnalité au service de son entreprise, on se donne les moyens de la faire avancer. Mais attention, si on nourrit sa personnalité pour soi-même, on se rapproche dangereusement de l’égocentrisme. En fait, il faut savoir qu’on est soi-même sa plus grande limite, alors on ne doit pas avoir peur de se questionner pour bien identifier nos défis et savoir les relever. Maintenant, il suffit de trouver l’harmonie.

À propos de l'auteur
I Gxjlg EH
Membre de l'équipe de
l'École d'Entrepreneurship de Beauce
Notre mission est de créer une institution mythique, un espace où tout est réuni pour favoriser les échanges et l’entraide authentiques entre entrepreneurs et ainsi propulser la prospérité du Québec tout entier.
Partager cet article avec votre équipe
Copié