Nouvelles

Retour

Une école qui naît

22 juil. 2010

Né de l'idée de l'homme d'affaires Marc Dutil, le projet de mettre sur pied un centre de formation pour les entrepreneurs a rapidement été appuyé dans la région d'abord, puis nationalement.

Le concept a été développé et s'est affiné avec le temps et l'arrivée des collaborateurs.  L'école s'est par la suite donné une directrice et a trouvé une niche sur le site de l'Auberge Benedict Arnold.  On a retapé l'édifice principal et démoli les motels pour construire une résidence pour les étudiants et les entraîneurs.

Pendant ce temps, la directrice Nathaly Riverin travaillait à la forme que prendrait cette école, au recrutement des élèves-athlètes et des professeurs-entraîneurs.  Le recrutement a connu un succès inespéré aux deux niveaux, devait dire Mme Riverin, et on continue le travail.

La formule
La formule qui a été retenue est celle de courtes sessions sur une période de deux ans.  En tout, le cours, on devrait plutôt dire l'entraînement, sera de 15 sessions de quatre jours.  Les entrepreneurs en formation rencontreront au cours de ces sessions des hommes d'affaires réputés avec qui ils pourront analyser leur projet et leur façon de procéder.  Ils côtoieront donc de nombreuses personnalités au cours des diverses sessions et auront ainsi une occasion inespérée d'élaborer davantage leur réseautage.

Une première cohorte de 25 gens d'affaires désirant développer un ou des projets sera accueillie à l'EEBEAUCE le 22 septembre.  Le coût des 15 sessions d'entraînement sur deux ans est de 50 000 $.  Ce coût comprend évidemment la formation, mais aussi le logement, la nourriture et l'encadrement.

 

Nathaly Riverin, directrice générale, et Kathy Poulin, coordonnatrice des événements et responsable des communications, devant la future École d'Entrepreneurship de Beauce.

Des bourses
Si la mise sur pied de l’école a obtenu beaucoup d’appui, la construction et l’élaboration, l’organisation matérielle et en personnel ont aussi été largement supportés à tous les niveaux. Tout récemment, c’était au tour du Mouvement Desjardins de s’impliquer en octroyant 20 000 $ en bourses. Les caisses du secteur Kamouraska et Chaudière-Appalaches offrent une bourse de 10 000 $ à un entrepreneur de leur région qui y sera inscrit alors que la Fondation Desjardins y va aussi de 10 000 $ pour un jeune entrepreneur du Québec.

Chez Desjardins, on estime que l’implantation de l’EEBEAUCE aura des effets positifs sur le développement des compétences des entrepreneurs et donc des retombées importantes sur l’essor économique régional et national.

Ouverture et portes ouvertes
Si la rentrée a lieu le 22 septembre prochain pour une première session de quatre jours, on sait aussi qu’une première activité ouverte aura lieu le 25 septembre. Une conférence sera prononcée par le réputé président et chef de la direction de la firme d’ingénierie Averna, Pascal Pilon. Cette activité sera présentée aux élèves entrepreneurs de l’école et aussi ouverte au public. Cette forme d’activité se répétera régulièrement en cours d’année selon la disponibilité des professeurs-entraîneurs présents.

L’ouverture officielle de l’EEBEAUCE, devait nous préciser la coordonnatrice des événements et responsable des communications, Kathy Poulin, aura lieu au cours de cette première session, soit le 24 septembre.

Comme les travaux avancent rapidement sur le site, on a déjà décidé d’une date pour ouvrir l’école aux visiteurs. Il y aura donc portes ouvertes pour toute la population le 11 août prochain de 17h à 19 h. On aura alors l’occasion de tout visiter et d’y rencontrer le personnel et la direction de l’institution.

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média