Nouvelles

Retour

Surin en classe

18 nov. 2011

« Quand j’ai voulu être parmi les meilleurs au monde au sprint, je me suis entouré d’entraîneurs et de coéquipiers parmi les plus performants. J’allais m’entraîner avec un gars comme [le médaillé d’or olympique au 100 mètres] Linford Christie. Comme homme d’affaires, je suis un débutant. Ça vaut la peine de profiter de l’expérience et du réseaude l’École d’entrepreneurship de Beauce », dit Bruny Surin.

Après avoir pris sa retraite sportive en 2002, l’ex-vice-champion du monde du 100 mètres a tenté sa chance en affaires. En 2005, il a fondé son entreprise de suppléments alimentaires Xistence, qu’il a dû abandonner il y a quelques mois. Son dernier projet entrepreneurial? Les Vêtements Surin, une PME de cinq employés créée en 2009 dont il est le pdg et actionnaire majoritaire. D’ici un an et demi, il veut doubler son chiffre d’affaires, qui frôle déjà le million de dollars par année. Les vêtements de l’ancien sprinter sont conçus au Québec, fabriqués en Asie et vendus exclusivement dans les 55 magasins québécois L’Aubainerie.

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média