Nouvelles

Retour

La première cohorte de l'EEB relève son défi communautaire

10 sept. 2012

Composé de 25 finissants, ce groupe a appris diverses choses lors de son passage à l’EEB. Tous les membres ont dû relever un premier défi physique en traversant le Mont Washington en avril 2011. Le président-fondateur Marc Dutil a ensuite lancé un défi communautaire à ses élèves selon une idée choisie conjointement par eux-mêmes. C’est de cette initiative qu’est né le projet de revitalisation de la cour de l’école les Petits-Castors.

«On a placé plus de 550 poches de paillis de cèdre dans l’ère de jeux. On a aussi amélioré certains modules de jeux et mis du sable conforme dans le carré de sable. Au niveau des balançoires, nous avons remplacé le gravier jugé non sécuritaire par des roches qui ne coupent pas et approuvées par la CSBE. On a également installé de la pelouse, en plus de s’être engagé à repeindre le mur de ciment tous les huit ans», explique Claude Poulin, élève et directeur général d’iClic et EnBeauce.com.

Payé par la cohorte

Au final, qui a payé la facture ? Ce sont les 25 étudiants de cette première cohorte via le versement d’une somme de 28 000 $. Les travaux de revitalisation ont été effectuées les 4 et 5 septembre. Un pavillon (gazebo) et trois tables de pique-nique seront installés d’ici la fin septembre à la place de l’araignée (boule) dans l’ère de jeux. Celui-ci mesurera 20 pieds par 20 pieds.

«Ce n’est pas juste une question de faire de l’argent. L’EEB nous apprend des notions de travail, mais il faut également apprendre à utiliser davantage notre côté humain. Il y avait un bel esprit d’équipe entre nous. On était la première cohorte à faire cela, mais d’autres défis communautaires reviendront avec l’EEB pour les prochaines cohortes», stipule Claude Poulin.

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média