Nouvelles

Retour

Le Bootcamp "Mieux se connaître pour mieux performer": un succès auprès des entrepreneurs de Québec

26 nov. 2012

«Cette formation s'intégrait à mon agenda, et surtout, elle était plus ajustée à mon budget d'entrepreneur en démarrage», indique le président de NRG-Tronics, une jeune entreprise de Québec offrant des services de conception et de solutions électroniques.

«Les activités de formation de l'EEB ont l'avantage d'être présentées dans un cadre informel, moins traditionnel que celui d'une classe universitaire. Une activité qui sert davantage les réalités des entrepreneurs», souligne l'ingénieur Grenier, toujours salarié chez Gentec-EO et qui en était à sa première expérience avec l'EEB.

Organisée en collaboration avec la Fondation de l'entrepreneurship, la Ville de Québec et Québec International, cette formation d'une journée constituait une première activité hors site.

«On ne souhaite pas en faire une habitude», avertit Marie-Ève Poirier, directrice marketing et du recrutement de l'EEB. L'objectif est d'attirer les entrepreneurs et les chefs de direction dans les salles de classe à Saint-Georges.

«Toutefois, il faut reconnaître que cette activité hors site constitue un beau produit exportable. Cela en fait un solide outil de marketing et de visibilité pour l'école», admet Mme Poirier.

Formule courte et ponctuelle

« Il devrait y avoir davantage de ce type de formation où l'on peut échanger avec des entrepreneurs d'autres secteurs, d'activités où l'on peut discuter sans retenue, sans gêne de nos forces et de nos faiblesses», indique Daniel Benjamin, président de Manufacture AP, une entreprise manufacturière de meubles à Laurier-Station. Ce dernier était bien content d'avoir pu prendre part à cette formation d'un jour. Une formule courte et ponctuelle, idéale pour son horaire ultra chargé. «Je n'ai pas encore assez de temps pour suivre la formation régulière de l'EEB», dit-il.

Selon d'autres participants, ce Bootcamp hors site leur a ouvert l'appétit. «Je souhaite désormais m'inscrire à d'autres activités de l'École, peut-être bien au programme régulier», indique Martin Dessureault, fiscaliste chez Ernst & Young. Le comptable a aimé se retrouver en compagnie de chefs d'entreprise, lui qui travaille régulièrement avec des entrepreneurs de la région de Québec.

Le programme régulier de l'EEB, créé en 2010, s'échelonne sur deux ans. Il comprend 15 modules d'une durée moyenne de 5 jours, pour un total de près de 100 jours d'entraînement intensif. Sans examens ni travaux, il s'agit d'une formation non traditionnelle riche en échanges et en expériences auprès d'autres entrepreneurs et chefs de direction.

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média