Nouvelles

Retour

L'EEB remet ses premiers diplômes

25 févr. 2013

Cette reconnaissance a pour but de souligner la persévérance et la progression de ces premiers finissants du Programme Élite de l'EEB, dont les cours ont débuté en 2010. « Nous avons créé un programme axé sur l’humain, la pratique et les résultats. Au terme du parcours de nos entrepreneurs-athlètes, nous constatons que nous avons dépassé leurs attentes, affirme la directrice générale, Mme Nathaly Riverin. En plus d’apprendre et de s’inspirer des plus grands entrepreneurs, ils ont pu mettre en pratique leurs acquis dans leurs entreprises. Tout compte fait, nous observons que l’EEB est l’un des meilleurs investissements que nos finissants ont fait dans leur carrière. »


La meilleure décision
Pour Gérald Dupuis d'Ultima Fenestration, la décision de s'inscrire à cette première cohorte fut la meilleure qu'il n'a jamais prise dans sa carrière. « J'avais besoin d'avoir des modèles et d'apprendre avec des vrais. Ils ont créé chez moi, la conscience de l'entrepreneur, pas seulement un chiffre en bas de la page. Et ce n'est que le début », avoue celui qui avait été désigné président de cette première cohorte. Il en ajoute en mentionnant que le Programme Élite de l'EEB lui a permis d'être un bien meilleur entrepreneur et de mieux comprendre les responsabilités qui s'y rattachent, et ce, envers lui-même, ses clients, ses employés, la société, mais surtout sa famille et son entourage.

Un réseau d’affaires en croissance
Selon les finissants, l’accès privilégié à d’autres entrepreneurs, l’économie de temps et la rapidité de résolution de problèmes constituent les forces du réseautage à l’EEB. Ils estiment avoir multiplié par huit l’ampleur de leur réseau d’affaires. De plus, tous les indicateurs mesurés (parts de marché, chiffres d’affaires, profitabilité, nouveaux emplois créés) démontrent la croissance des entreprises détenues par les entrepreneurs-athlètes finissants depuis leur début à l’EEB, qui a indéniablement un impact dans l'économie québécoise.


L'EEB est en soi une PME
Pour le président et instigateur de l'EEB, Marc Dutil, les résultats du projet qu'il a mis en place sont au-delà de toutes les attentes. « L'école est rendue beaucoup plus loin qu'on pensait au départ. L'EEB est en soi une PME qui donne de l'emploi à plus de 25 personnes », de souligner M. Dutil, fort heureux des résultats après seulement deux ans et demi d'opération. Les cinq premières cohortes ont permis la formation de 125 entrepreneurs-athlètes et dès le 23 avril, c'est une 6e cohorte qui se mettra en branle. On est donc présentement en pleine période de recrutement.

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média