Nouvelles

Retour

L’EEB inaugure un nouveau programme

14 mai 2013

Le Programme Émergence s’adresse aux entrepreneurs moins aguerris. Avec ce programme, l’EEB souhaite attirer une nouvelle clientèle, soit celle des entrepreneurs qui viennent de prendre les rênes d’une entreprise (start up) ou de gestionnaires identifiés comme étant la relève au sein d’une entreprise dans un horizon de cinq à 10 ans.

Ce sont des entrepreneurs qui ont transité par l’EEB qui seront les professeurs, dans la formule classique de l’École, la transmission d’entrepreneur à entrepreneur. La formation débutera en octobre prochain. Cinq modules seront présentés sur une période de huit mois. Ce sont cinq fins de semaine de quatre jours qui seront consacrés à cet apprentissage.

Pour le président de l’EEB, Marc Dutil, ce programme fait en sorte que l’EEB se développe. «Quand Harvard avait trois ans, comme nous, elle n’avait 100 ans. Le HEC, en 1915 environ, a gradué huit personnes. Toute institution doit se développer et je me rends compte qu’on a un beau petit bout de chemin de fait», a-t-il déclaré.

Ce sont 25 entrepreneurs qui pourront s’inscrire jusqu’au début août à la première mouture du Programme Émergence. Les coûts d’inscription sont de 15 500 $ et sera admissible à la loi du 1 % sur les formations d’Emploi Québec.

Plateforme Web

Pour accompagner le lancement du Programme Émergence, l’EEB a présenté un site Web qui y sera rattaché. «Les entrepreneurs qui sont en contexte d’émergence vont pouvoir aller se nourrir de vidéo sur ce site accessible à tous. Ça va leur faire goûter c’est quoi l’École d’entrepreneurship de Beauce», a souligné la directrice de la recherche opérationnelle, Marie-Ève Proulx.

Subvention

Pour la réalisation du Programme Émergence et d’un autre programme appelé Sélect, l’EEB reçoit une aide financière 814 500 $. Les deux projets sont évalués à 2,38 M$. «L’EEB prend une place de choix pour les entrepreneurs. On a des programmes pour les entreprises qui démarrent, d’autres pour des entrepreneurs plus établis, mais rien de concret pour les entrepreneurs visés par le programme émergence», a souligné la directrice du développement de l’entrepreneuriat au ministère des Finances et de l’Économie du Québec, Line Fournier.

D’élève à professeur

Gérald Dupuis, président-fondateur d’Ultima fenestration, a beaucoup apprécié son passage à l’EEB en tant qu’entrepreneur-athlète. Tellement qu’avec le nouveau Programme Émergence, il sera un de ceux qui donnera des conseils aux jeunes entrepreneurs. «J’ai le goût de communiquer, de donner au suivant ce que j’ai appris. Je trouvais agréable de transmettre mon savoir, tout ça de façon très humble, car j’ai une entreprise de seulement huit ans. Mais avec le Programme Élite que j’ai suivi les choses ont accéléré. J’ai du bagage et j’ai le goût de le partager», a-t-il confié.

La directrice du développement de l’entrepreneuriat au ministère des Finances et de l’Économie du Québec, Lyne Fournier, la directrice de la recherche opérationnelle de l’EEB, Marie-Ève Proulx, la directrice générale, Nathaly Riverin, et le président-fondateur d’Ultima Fenestration, Gérald Dupuis.

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média