Nouvelles

Retour

Nadia Bourgeois: à l’école des affaires en Beauce

22 janv. 2014

Après avoir complété un baccalauréat en administration des affaires aux HEC Montréal, Nadia Bourgeois s'est jointe en 2006 à l’entreprise familiale Fabritec. D’abord planificatrice de production, Nadia Bourgeois a ensuite occupé le poste de vice-présidente, Finances, de 2007 à 2009. Depuis 2009, elle est vice-présidente, Administration et responsable de la comptabilité, des achats, des ressources humaines, des commandes et du service à la clientèle. 

Le programme Élite de l’École d'Entrepreneurship de Beauce s’étale sur deux ans. Durant cette période, les entrepreneurs doivent effectuer douze séjours d’une durée d’une semaine. Nadia Bourgeois a débuté sa deuxième semaine de formation en novembre. 

«Nous, les participants, devons continuer à travailler au sein de l’entreprise, même si nous suivons cette formation. C’est pour cette raison que les séjours sont divisés et échelonnés ainsi», explique Mme Bourgeois.

«Il est également bénéfique de prendre une pause entre chaque séjour. Ça nous permet de voir de l’extérieur, ce que nous avons appris et de le mettre en application», ajoute-t-elle.

Le programme Élite est basé sur l'action et l'échange entre entraineurs. Des ateliers pratiques portent sur le développement du plein potentiel de l’entrepreneur, la maximisation des relations avec les milieux d'affaires, politique et communautaire ainsi que le rendement des actions de gestion.

«Le programme est vraiment bien monté. Dans notre cohorte, nous sommes vingt entrepreneurs. Nous sommes d’âges différents, venons de domaines différents, mais nous sommes tous à la tête d’une entreprise et nous côtoyons les mêmes problèmes», explique Mme Bourgeois.

Le programme permet aux participants de rencontrer des entrepreneurs connus et reconnus. Ces derniers partagent leurs réalités, leur proposent des moyens pour contourner les embûches et des conseils judicieux pour régler les problèmes délicats.

«Nous ne sommes pas seulement suivis durant nos séjours. Entre temps, nous avons du coaching individuel, car le programme veut que nous soyons en forme physiquement. Des études ont prouvé que les entrepreneurs en bonne forme physique sont plus performants. Je suis donc un programme d’entraînement et je mange bien», indique-t-elle. 

«Le programme nous permet également de nous faire de nombreux contacts. Chose qui n’est pas toujours simple lorsqu’on est une femme en affaires», ajoute Mme Bourgeois. 

Grâce à cette formation, Nadia Bourgeois espère amener son entreprise à croître et obtenir de nouveaux contrats à l’étranger. «Nous essayons de percer aux États-Unis, auprès de gros détaillants», conclut-elle.  

Une histoire de famille

Fabritec a été fondée en 1983 à Saint-Jean-sur-Richelieu par les parents de Nadia Bourgeois, Yvette et Clovis Bourgeois.

Aujourd’hui, Fabritec est l'une des plus importantes compagnies manufacturières qui se spécialisent dans la conception d'armoires de cuisine et de salles de bain au Canada. La PME familiale utilise les services de quelque 400 employés et vient d'amorcer le virage environnemental.

L’entreprise compte trois sites de production au Québec, la principale étant située dans l'ex-usine Hyundai à Bromont et les deux autres à Mont-Joli et Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le Mouvement Desjardins attribue annuellement deux bourses à des femmes entrepreneures désireuses de fréquenter l’École d’Entrepreneurship de Beauce.

Partenaires Or

Partenaires Argent

Partenaires Bronze

exquis-bronze.png
Spektrum média